Tout Afficher 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Acier :

Alliage de fer, qui est, la plupart du temps une combinaison de fer pur et d'autres éléments, tels que le carbone.

Aimant :

Objet fabriqué de certains matériaux qui créent un champ magnétique. Chaque aimant a au moins un pôle nord et un pôle sud. Par convention, il est dit que les lignes de champ magnétique partent de l'extrémité nord d'un aimant et pénétrent l'extrémité sud d'un aimant. Comme dans un dipôle magnétique («di» signifie deux, donc deux pôles).

Aimant permanent :

Aimant ayant un champ coercitif élevé, conservant durablement son magnétisme.

Aimant temporaire :

Un matériau dont les domaines magnétiques sont alignés sous l'influence d'un autre aimant ou d’un courant électrique, mais qui ne peuvent pas être cependant maintenus. Les aimants temporaires ont un faible champ coercitif.

Alliage (métallique) :

matériau obtenu en incorporant un ou plusieurs éléments à un métal de base.

Alliage (métallique) :

matériau obtenu en incorporant un ou plusieurs éléments à un métal de base.

Anisotrope :

matériaux qui ont une direction "préférée" de l’aimantation, qui confère des caractéristiques magnétiques supérieures grâce à un axe particulier. Ces matériaux sont généralement fabriqués sous champs magnétiques intenses, et ne peuvent être aimantés que selon cet axe. Les aimants permanents à base de Néodyme (Fer Bore) et Samarium (Cobalt) sont anisotropes.

Anisotropie :

un matériau magnétique possède une anisotropie magnétique lorsque son aimantation possède des directions privilégiées.

Antiferromagnetique :

un matériau qui possède un ordre magnétique tel que les moments magnétiques de sites premiers voisins se compensent de telle sorte que le moment magnétique total du matériau est nul.

Atome :

constituant élémentaire de la matière, composé d'un noyau portant une charge positive (neutrons et protons) autour duquel gravitent des électrons portant chacun une charge élémentaire négative.

Bobine, bobinage :

dans un électroaimant, fil conducteur électrique enroulé autour d’un noyau central. La circulation d’un courant dans le fil entraîne la production d’un champ magnétique.

Boucle d’hystérésis :

Dans les matériaux ferromagnétiques, on parle d'hystérésis comme indiqué dans la figure ci-dessous. L'axe x indique la force du champ magnétique H et l'axe y, le degré de magnétisation B. Lorsqu'il n'y a pas de champ magnétique, il n'y a pas non plus (au début) de magnétisation et nous commençons dès l'origine. Dès qu'un champ magnétique est établi, le ferroaimant devient magnétique. Ceci continue jusqu'à ce que tous les domaines de Weiss se trouvent du même côté dans le matériau. Le matériau est à présent magnétisé au maximum et une augmentation du champ magnétique n'a plus d'influence sur le degré de magnétisation. Si le champ magnétique est abaissé, les limites des domaines de Weiss seront partiellement à leur emplacement. Ce n'est que lorsque le champ est à nouveau négatif que la magnétisation totale changera également de caractère. Ceci continue jusqu'à ce que tous les spins se trouvent de l'autre côté et que la magnétisation soit totalement inversée (le produit est démagnétisé). Il existe en outre trois autres éléments non linéaires : une caractéristique courbe, une zone morte et la saturation. (source : Goudmsmit Magnetic System)

Boussole :

Instrument utilisant une aiguille magnétique rotative pour indiquer la direction d’un champ magnétique.

Brmax (Induction résiduelle) :

Aussi appelée «densité de flux résiduel». C’est l'induction magnétique restant dans un matériau magnétique après sa saturation dans un fort champ, une fois le champ magnétique ramené à zéro. C.G.S. Abréviation pour le système d’unité “Centimètre, Grammes, Seconde”

Champ de fuite :

Le champ magnétique trouvé à l'extérieur d'un corps aimanté. La nature tentera de minimiser cela en formant des domaines au sein de l'échantillon.

Champ magnétique :

Champ vectoriel soumis à l'influence d'une force magnétique.

Circuit magnétique :

Ensemble des éléments (lame d’air et matériaux non magnétiques) sur lequel se déplace le flux magnétique d'un aimant du pôle nord de l'aimant vers le pôle sud.

Coefficient de perméance (Pc) :

Aussi appelée la charge en ligne, B / H ou "pente d'exploitation" d'un aimant, c'est la ligne sur la courbe de démagnétisation où un aimant donné fonctionne. La valeur dépend de la forme de l'aimant, et ses environs proches (certains diraient, comment il est utilisé dans un circuit). Concrètement, il s'agit d'un nombre qui définit la difficulté pour les lignes de champ d’aller du pôle nord au pôle sud d'un aimant. Un aimant cylindrique de hauteur aura un grand coefficient de perméance, tandis qu'un disque mince aura un Pc bas.

Coefficient de température :

Un facteur qui est utilisé pour calculer la diminution de flux magnétique correspondant à une augmentation de la température de fonctionnement. La perte de flux magnétique est rétablie lorsque la température de fonctionnement est diminuée.

Coercivité :

champ magnétique nécessaire pour réduire à zéro l’aimantation d'un matériau ferromagnétique après l’avoir amené à saturation. Ce champ est une caractéristique d’un aimant permanent. Les aimants permanents possèdent une forte coercivité afin d’être insensible à toute perturbation extérieure. C’est l’intensité du champ magnétique nécessaire à désaimanter une substance.

Conversion d’énergie :

C’est la transformation d’une forme d’énergie à une autre.

Courbe B/H :

Résultat du tracé de la valeur du champ magnétique (H) qui est appliqué contre la densité de flux résultant (B) obtenu. Cette courbe décrit les qualités d'un matériau magnétique.

Courbe de désaimantation ou courbe de démagnétisation :

Section de la boucle d’hystérésis dansle second quadrant qui définit les propriétés d’un aimant. Synonyme : courbe B/H.

Densité de flux résiduel (Brmax) :

Aussi appelé «Induction résiduelle". C’est l'induction magnétique restante dans un matériau magnétique saturé une fois que le champ de magnétisation a été éliminé. C'est le point auquel le cycle d'hystérésis coupe l'axe B à zéro force magnétisante, et représente la sortie de flux maximale du matériau d'aimant. Par définition, ce point se produit avec un entrefer à zéro, et ne peut donc être vu lors de l'utilisation de matériaux magnétiques.

Densité du flux magnétique, champ B ou induction magnétique :

Lignes de flux par unité de surface, généralement mesurée en Gauss (CGS). Une ligne de flux par centimètre carré est l'un de Maxwell.

Diamagnet :

Un matériau qui développe un moment magnétique opposé à un champ appliqué. Tous les documents montrent que cet effet très faiblement, mais elle est masquée par des effets plus prononcés dans les autres types de question magetic.

Dimensions :

La taille physique d'un aimant.

Dipôle magnétique :

source magnétique quasi-ponctuelle créée par le mouvement d'une charge électrique dans une boucle fer-mée et dont le moment magnétique est perpendiculaire à cette boucle. Système magnétique le plus simple.

Domaine :

Région d'un matériau ferromagnétique dans laquelle l'aimantation est uniforme. Généralement de la dimension micrométrique mais qui peuvent être très différents les unes des autres selon le matériau et la forme de l’échantillon.

Domaine magnétique :

petites régions magnétisées d'une surface magnétique.

Déclinaison :

La déclinaison magnétique est l'angle que fait le nord / sud magnétique, avec le nord / sud géographique.

Echange :

Ce phénomène résulte de l'interaction entre une couche ferromagnétique et antiferromagnétique, et se manifeste par un changement, ou d’un biais, dans la boucle d'hystérésis du matériau ferromagnétique. Ceci est important dans la technologie de fabrication de spin-valves et des dérivées des cellules mémoires magnatiques MRAM.

Electro-aimant :

un système composé d’un solénoïde bobiné autour d’un noyau de fer doux. Ce système fournit un champ magnétique uniquement si un courant électrique passe à travers le solénoïde.

Electron :

particule élémentaire possédant une charge et un spin. Les électrons sont responsables des liaisons entre atomes pour former des solides, et ces sont les électrons délocalisés qui donnent naissance aux propriétés conductrices des métaux. Le fait que l'électron possède un spin donne naissance aux propriétés magnétiques des matériaux, notamment par le mouvement orbital des électrons autour et entre les atomes.

Elément :

atome défini par le nombre de ses électrons (numéro atomique). Environ 90 différents éléments sont connus pour exister dans la nature et plusieurs autres ont été créés dans des réactions nucléaires. Pour plus d'informations sur les éléments, voir le tableau périodique des éléments.

Energie :

C’est la capacité à fournir un travail. L’énergie peut prendre plusieurs formes et peut être convertie d’une forme à une autre.

Entrefer :

zone d’un circuit magnétique où le champ magnétique est créé et qui sépare le pôle nord du pôle sud. En général cette zone est composée d’air. Dans des essais de traction, c'est la distance entre la surface de travail de l'aimant et l'appareil de test.

Fer :

L’un des Métaux magnétiques les plus courants sur Terre et dans l'univers.

Flux magnétique ou flux d'induction magnétique :

Concept artificiel, mais mesurable, qui a évolué dans une tentative de décrire le «flux» d'un champ magnétique. Lorsque l'induction magnétique B est uniformément répartie et perpendiculaire à la surface, A, le flux, Ø = BA.

Force coercitive :

force de désaimantation nécessaire pour réduire à zéro l’induction B d'un matériau ferromagnétique après l’avoir amené à saturation.

Force de champ magnétique (H) / Intensité de champ magnétique (H) :

force de magnétisation ou de démagnétisation. C’est la mesure de la quantité de vecteur magnétique qui détermine la capacité d'un courant électrique, ou d’un corps magnétique, à induire un champ magnétique en un point donné; mesurée en Oersteds.

Force de démagnétisation :

Force appliquée dans une direction qui réduit le champs magnétique d’un matériau. La force appliquée dans la direction opposée provoque induit le magnétisme. Les chocs, les vibrations et la température peuvent être des forces de désaimantation.

Force d’aimantation (H) :

Force magnétomotrice par unité de la longueur de l’aimant, mesurée en Oersteds (CGS) ou ampères-tours par mètre (SI). Maxwell - L’unité de flux magnétique total C.G.S., mesurée en lignes de flux par centimètre carré.

Force magnétomotrice (F ou fmm) :

Différence de potentiel magnétique entre deux points quelconques. Analogue à la tension dans les circuits électriques et qui tend à produire un champ magnétique. Le plus souvent produit par un courant circulant à travers une bobine de fil. Mesurée en Gilberts (CGS) ou ampères-tours (SI).

Gauss :

Unité d'induction magnétique, les lignes de flux magnétique par centimètre carré dans un compteur Gauss: Un instrument utilisé pour mesurer l'intensité d'un champ magnétique.

Gilbert :

Unité de la force magnétomotrice, F, dans le système CGS

Grade / déclinaison de matériau :

Les Néodyme (NdFeB) sont classés selon le matériau magnétique à partir duquel ils sont fabriqués. De façon générale, plus le grade du matériau est élevé, plus lfort sera l’aimant. Les aimants néodymes se déclinent de N27 à N52. La limite théorique des aimants néodymes est N64. La qualité de la plupart de nos aimants actions est N42 car nous estimons que N42 offre un équilibre optimal entre la force et le coût. Nous avons également une large gamme de tailles de classe N52 pour les clients qui ont besoin des plus forts aimants permanents disponibles.

Générateur :

dispositif convertissant le mouvement en énergie électrique.

Géomagnétisme :

le magnétisme naturel terrestre.

Induction, (B) :

Le flux magnétique par unité de surface d'une section perpendiculaire à la direction du flux. Mesurée en Gauss, dans le système d'unités C.G.S.

Induction magnétique B :

Le champ magnétique induit par une intensité de champ, H, à un moment donné. C'est la somme vectorielle, à chaque point de la substance, de l'intensité du champ magnétique et l'induction intrinsèque qui en résulte. L'induction magnétique est le flux par unité de surface perpendiculaire à la direction du chemin magnétique.

Induction résiduelle (Brmax) :

voir Densité de flux résiduel

Inversion polaire :

Evénement au cours duquel la Terre interrompt son magnétique champs, probablement en raison de la nature volatile du noyau liquide externe qui génère l'électromagnétisme terrestre

Ion :

Atome qui porte une charge électrique positive ou négative suite à la perte ou au gain d’un ou plusieurs électrons

Isotrope :

(non orienté) Matériau non comprimé dans un champ magnétique sans direction préférentielle d'orientation résultante dans les mêmes caractéristiques magnétiques à travers un axe.

La courbe d'aimantation :

Partie du premier quadrant de la boucle d’hystéresis (B / H). Courbe d’ un matériau magnétique.

La force coercitive intrinsèque (HCI) :

Indique la résistance des matériaux à la démagnétisation. Elle est égale à la force de démagnétisation qui permet de réduire l'induction intrinsèque, Bi, dans le matériau à zéro suite à la magnétisation de saturation, mesurée en oersteds.

La perméabilité (µ) :

Faculté d'un matériau à produire un champ magnétique, c'est à dire à concentrer les lignes de flux magnétique et donc à augmenter la valeur de l'induction magnétique. Cette valeur de l'induction magnétique dépend ainsi du milieu dans lequel il est produit.Autrement dit : rapport de l'induction magnétique d'un matériau à la force d’aimantation la produisant (B / H). La perméabilité magnétique du vide (µo) est 4π×10-7 N/Amp².

Le Pôle nord :

Le pôle nord d'un aimant est attiré par le pôle nord magnétique terrestre. Ce pôle est identifié par la lettre N. Par convention, les lignes de transport de flux partent du pôle nord vers le pôle sud.

Ligne de champ magnétique :

Ligne imaginaire dans un champ magnétique, qui, en tout point, a la direction du flux magnétique.

Magnétisme :

Force d'attraction entre un objet et un aimant, qui déplace l'objet vers l'aimant.

Magnétisme induit :

L'alignement temporaire des domaines magnétiques dans un matériau magnétique lorsqu'il est placé à proximité d'un aimant.

Magnétisme résiduel :

Petites quantités de magnétisme qui restent dans un matériau après avoir été exposé à une force magnétique.

Magnétite :

Minéral ferromagnétique (oxyde de fer).

Magnétomètre :

Instrument de mesure de la force et de la direction des forces magnétiques.

Magnétorésistance géante :

Souvent désignée par son signe anglais GMR, la magnétorésistance géante est une baisse importante de la résistance dans une multicouche magnétique

Magnétosphère :

Zone autour des planètes magnétisées, située au delà de l'ionosphère dont la dynamique est contrôlée par le champ magnétique de la planète.

Matériau ferromagnétique :

Un matériau qui est soit une source de flux magnétique soit un conducteur de flux magnétique. Tout matériau ferromagnétique doit avoir des composants de fer, de nickel ou de cobalt.

Matériau ferromagnétique :

Un matériau magnétiquement ordonné lorsque tous les moments sont alignés dans la même direction, donnant lieu à un réseau magnétique important. Le nom est dérivé du mot latin désignant le fer, qui est l'exemple le plus courant d'un tel matériau.

Matériau isotrope :

matériau qui peut être magnétisé le long de tout axe ou direction (un matériau magnétique non orienté). Le contraire de l'aimant anisotrope.

Matériaux paramagnétiques :

Matériaux très légèrement attirés par les champs magnétiques. Contrairement aux matériaux ferromagnétiques, ils ne conservent aucune aimantation lorsque le champ magnétique n’est plus appliqué. Un matériau ayant une perméabilité légèrement supérieur à 1.

Maxwell :

Unité de flux magnétique dans le système électromagnétique C.G.S. Un maxwell est une ligne de flux magnétique.

MGO / MGOe :

Mega (millions) Gauss Oersted. Unité de mesure habituellement utilisé en indiquant le produit d'énergie maximale pour un matériau donné. Voir le produit énergétique maximum.

Molécule :

Deux ou plusieurs atomes liés entre eux. A titre d'exemple, une molécule d'eau se compose de deux atomes d'hydrogène et un d'oxygène.

Moment :

Un dipôle magnétique. Alignement avec un champ uniforme du au couple exercé Il tend à rendre la boucle de courant perpendiculaire au champ magnétique.

MRAM (Magnetic random access memory) :

Mémoire vive magnétique - mémoire de l'ordinateur est en cours d'élaboration qui fait usage de spin-vannes et dispositifs connexes. L'avantage majeur sur les semi-conducteurs RAM traditionnels est l'absence de nécessité de fournir de l'énergie pour actualiser les données.

Multicouche :

Une nanostructure où différents matériaux sont supersposés à l'échelle atomique. A la fin des années 1980, les scientifiques ont d'abord appris à fabriquer des structures de métaux magnétiques suffisamment parfaites pour découvrir toute une variété de nouvelles inconnues dans la physique de transport.

Neutron :

Particule fondamentale subatomique de charge nulle, mais avec un spin identique à l’électron. Présent dans tous les noyaux atomiques, c’est la preuve de l’ordre magnétique dans les solides.

Noyau :

Barreau de fer doux entouré d'un bobinage et aimenté quand un courant électrique parcourt le fil.

Noyau :

Le centre massif d'un atome composé de protons et de neutrons liés entre eux par la force nucléaire, la plus grande force connue dans la nature.

Oersted (Oe) :

Unité de force magnétisante C.G.S. Le système équivalent anglais est l’ampère-tour par mètre (1 Oersted est égal à 79,58 A / m). L'unité est S.I. ampères-tours par mètre.

Orientation :

Utilisé pour décrire le sens de l'aimantation d'un matériau. La direction d'orientation - la direction dans laquelle un aimant anisotrope doit être magnétisé afin d'obtenir des propriétés optimales magnétiques.

Orientation magnétique :

détermine la polarité magnétique et la position d’un pôle magnétique par rapport à l'autre.

Paramagnétique :

Un matériau qui se développe en parallèle un moment magnétique à un champ appliqué. Il contient microscopiques moments permanents, comme un ferromagnétique, mais la différence est qu'ils ne sont que faiblement interagissant de manière à ce qu'aucun ordre longue portée peuvent se développer.

Paroi de domaines :

Région d’extension spatiale réduite séparant deux domaines dans laquelle la direction de l’aimantation tourne pour aller de la direction de l’aimantation du premier domaine à la direction d’aimantation du second domaine.

Perméabilité relative :

Rapport de la perméabilité du milieu à celle du vide. Dans le système C.G.S. , la perméabilité est égale à celle du vide, par définition. La perméabilité de l'air est également à toutes fins pratiques égales à 1 dans le systèpe C.G.S.

Perméance (P) :

La perméance magnétique est l’inverse de la reluctance.

Pertes irréversibles :

démagnétisation partielle de l'aimant, causée par l'exposition à des températures élevées ou basses, à des champs externes, aux chocs, aux vibrations, ou à d'autres facteurs. Ces pertes sont recouvrables uniquement en ayant recours à la réaimantation. Les aimants peuvent être stabilisés contre les pertes irréversibles par une désaimantation partielle induite par des cycles de température ou par des champs magnétiques externes.

Pierre d’aimant :

roche naturellement magnétique (une forme du minéral appelé magnétite) qui est constitué de la magnétite minérale

Pièces polaires :

Plaques d'acier fixés aux pôles nord et sud d’un aimant qui dirigent les lignes de flux et permettent de contrôler le gradient de champ magnétique.

Point de Curie :

Point au-delà duquel un matériau magnétique perd son aimantation. Découvert par le scientifique français Pierre Curie dans les années 1890.

Polarité :

La caractéristique d'un pôle particulier à un emplacement donné d'un aimant permanent. Différencie le Nord du pôle Sud.

Produit Energétique Maximal / Produit d’Energie Maximale (BHmax) :

Energie maximum qui peut être emmagasinée dans un aimant L'intensité du champ magnétique du matériau complètement saturée mesurée en méga Gauss Oersted, MGOe.

Proton :

Partie d'un atome chargée positivement.

Pôle :

Chacune des deux extrémités d'un aimant. Zone de concentration des lignes de flux magnétique.

Pôle magnétique :

Zone de concentration des lignes de flux.

Pôle nord géographique :

La pointe nord de la Terre autour duquel elle tourne.

Pôle Sud :

Le pôle sud d'un aimant est le pôle attiré par le pôle sud terrestre. Identifié par la lettre S, les lignes de transport de flux partent du pôle nord pour aller au pôle sud.

Reach out :

La distance à laquelle un champ magnétique s'étend de la source magnétique.

Return Path :

les éléments de conduction dans un circuit magnétique fournissant au flux magnétique un trajet à faible réluctance. Coefficient de température réversible: Une mesure des changements réversibles dans les flux causées par les variations de température.

Revêtement / Revêtement :

la plupart des aimants néodymes sont plaqués ou revêtus, afin de protéger le matériau magnétique de la corrosion. Les aimants néodymes sont principalement composés de néodyme, de fer et de bore. Le fer contenu dans l'aimant rouille s’il n'est pas isolé de son environnement par unrevêtement.

Réluctance (R) :

Mesure de la résistance relative d'un matériau au passage du flux. Elle est calculée en divisant la force magnétomotrice par le flux magnétique. La reluctance est l'inverse de la perméabilité.

Rémanence, (Bd) :

L'induction magnétique qui reste dans un circuit magnétique après le retrait d'une force appliquée de magnétisation.

S.I. :

Abréviation de «Système international». Fait référence au Système international d'unités standard. Il est également connu comme le système MKS.

Saturation :

Etat où une augmentation de la force d'aimantation ne produit pas d’augmentation de l'induction magnétique dans un matériau magnétique.

Saturation magnétique :

Total maximum de l'énergie magnétique pouvant être absorbé par une substance magnétique.

Shunt :

Un morceau de fer doux temporairement ajouté au pôle d'un circuit magnétique pour le protéger des influences de démagnétisation. Egalement appelé un gardien.

Solénoïde :

Une bobine de fil cylindrique qui devient électromagnétique quand un courant circule à travers elle.

Spin-valve :

Deux couches ferromagnétiques sont séparées par une couche non magnétique (environ 3 nm), mais sans couplage RKKY. Si le champ coercitif des deux électrodes ferromagnétiques est différent, il est possible de les commuter indépendamment. Ainsi, on peut réaliser un alignement parallèle ou antiparallèle, et la résistance doit être plus grande dans le cas antiparallèle. Ce système est parfois appelé spin-valve, car il permet de contrôler le spin des électrons qui transitent.

Spin :

Le moment cinétique intrinsèque des particules quantiques. Ce moment conduit à un moment magnétique de taille fixe pour chaque particule.

Stabilisation :

Procédé d'exposition d'un aimant ou d'un ensemble magnétique à des températures élevées ou à des champs magnétiques externes pour sa démagnétisation à un niveau prédéterminé. Cela fait, l'aimant ne subira pas de futures dégradations lorsqu'ils seront exposés à nouveau à ce niveau de démagnétisation.

Température de Curie :

Température au-delà de laquelle un corps magnétique perd son aimantation et dans lequel ne subsiste que des propriétés paramagnétiques. Dans un matériau antiferromagnétique, ce point critique est également appelé température de Néel

Température de fonctionnement maximale (Tmax) :

Egalement connue comme la température de service maximale. Température à laquelle l'aimant peuvt être exposé en permanence avec aucune différence significative à long terme d'instabilité ou de changements structurels.

Tempête magnétique :

Importante perturbation particulaire du champ magnétique terrestre due à des éruptions solaires.

Terre rare :

Communément utilisé pour décrire matériau à haute énergie comme aimant NdFeB (Néodyme-Fer-Bore) et SmCo (samarium-cobalt).

Tesla :

L'unité S.I. pour l'induction magnétique (densité de flux). Un Tesla est égal à 10.000 Gauss.

Tolérance dimensionnelle :

Une allocation, donnée dans une fourchette acceptable, dans les dimensions nominales d'un aimant fini. L'objet d'une tolérance est pour spécifier la latitude permise pour les imperfections de fabrication.

Télégraphe :

Dispositif utilisant un électro-aimant pour envoyer des messages codés par la fermeture et l'ouverture d'un circuit électrique.

Weber :

C'est le flux d'induction magnétique qui, traversant un circuit d'une seule spire, y produit une force électromotrice de 1 volt si on l'annule en 1 seconde par une décroissance uniforme.

Tout Afficher 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z